Torrentius de Colin THIBERT

087Bouton 5

Ce roman nous permet de découvrir un peintre oublié et dont il ne reste que peu de peinture, connu sous le nom de Torrentius pour ses natures mortes et sous celui de J.v.d.B pour ses gravures érotiques.

L’auteur mêle faits réels et fiction pour nous dresser le portrait de l’artiste. Bon vivant, amateur de bonne chaire, beaux vêtements, bijoux et femmes peintre pour les nobles mais surtout graveur, sous couvert de l’anonymat bien sûr. Torrentius avait une machine bien huilée, mais menait d’après le bailli une vie éloignée de façon trop ostantatoire des préceptes de la Bible.

C’est alors toute la machine judiciaire qui se lance contre lui, mais le peintre est ingénieux et ne sera peut-être pas si facile à condamner…

Le roman nous fait découvrir l’œuvre et la technique d’un peintre, mais surtout son caractère, fort en personnalité, plein d’humour, trop libre pour la société dans laquelle il évoluait.

L’auteur retranscrit très bien l’humour avéré ou fictif de son personnages principal que l’ont suit avec curiosité jusqu’à la fin de sa vie.

Héloïse d’Ormesson - 15€

Clémence