Pleine terre de Corinne Royer & Mohican de Eric Fottorino

169 170Bouton 2Bouton 2

Deux Romans signés de deux grandes plumes de la littérature française, paraissant lors cette rentrée 2021.
Ils évoquent un même sujet, un thème, un univers identique…..
Que sont devenus nos paysans ?
Aujourd’hui, le monde ne parle plus que modifications des comportements, des modes de cultures et d’élevages, pour notamment faire face aux défis environnementaux. Mais qui se préoccupe des hommes, des agriculteurs, des éleveurs, de nos paysans qui ont subi des décennies d’exode rural, de mises en place de règlements de plus en plus administratifs et contraignants, de diktats de la grande distribution et de soumission à la chimie ?
C’est le sujet qu’abordent Corinne Royer dans «  Pleine terre » et Eric Fottorino dans « Mohican ».

Corinne Royer nous raconte le destin de Jacques Bonhomme, personnage haut en couleur, un colosse, fidèle en amitié, même quand certains s’éloignent, gérant une grande et belle exploitation, 7 jours sur 7, du matin au soir.  Jacques va craquer, harcelé par l’administration sanitaire pour des questions de traçabilité des naissances et de veaux inscrits et étiquetés en retard, son exploitation va être arrêtée avec interdiction de vente des animaux, les inspecteurs investissent le domaine, font même peur au bétail par leur mauvaise approche des bêtes, les gendarmes sont appelés, Jacques s’enfuit dans la forêt…
«  Pleine terre » un roman dramatique, inspiré d’un fait réel, qui mène le personnage principal au bord de la folie. L’histoire est servie par une écriture extrêmement rude pour les hommes et fervente pour la nature. Un récit sombre qui ressemble à un cri, un cri pour ceux qui nous nourrissent en faisant corps avec la nature, la terre, et ces paysages qui font la beauté de nos territoires.

Eric Fottorino, nous propose «  Mohican », le surnom dont va hériter Mo, le fils de Brun, tous deux agriculteurs dans le Jura. Brun a gardé la grande terre, celle des anciens, qui donne bien du blé et de la vigne ainsi que des grasses pâtures pour les vaches. Mo, élevé seul par Brun depuis le décès de sa femme, a repris les terres du haut, il y pratique une agriculture raisonnée, faite essentiellement de céréales et de maraichage. Brun vieillit et cherchant à compenser les chutes des cours, la baisse de subventions et l’augmentation des charges se laisse convaincre par un investisseur en électricité renouvelable et accepte l’installation d’un parc d’éoliennes sur ses champs. L’installation de la 1° des machines bouleversera tout leur environnement, perturbera le bétail et provoquera la mort par accident de nombreux oiseaux. Brun atteint de leucémie, certainement du fait de la longue utilisation de produits chimiques, succombera rapidement. La construction de la 2° éolienne, plus grande que la première déclenchera une terrible période de trouble et d’abattement chez Mo qui finira par craquer pour créer un incident majeur le conduisant en prison….
« Mohican » un roman d’aventure, une histoire humaine et de territoire qui tient le lecteur en haleine, un duel entre hier et aujourd’hui, entre modernité et tradition, entre les lois de la nature et les objectifs des hommes.

Dominique
Pleine terre - Actes Sud - 21€
Mohican - Gallimard - 19,50€