Les choses humaines de Karine Tuil

099Bouton 5

Karine Tuil s’inspire pour ce roman d’une affaire arrivée sur le campus de Stanford il y a quelques années, où une jeune femme s’est faite agressée sexuellement en rentrant de soirée. Ici l’affaire est bien française, on y suit un couple célèbre évoluant dans les sphères intellectuelles de la société, tout en étant apprécié du grand public, elle est écrivaine et lui journaliste politique, leur différence d’âge ne leur a pas empêché de faire un fils, étudiant brillant dans une grande université américaine. De l’extérieur tout semble bien se passer pour eux, jusqu’à ce qu’une accusation de viol vienne tout chambouler et étaler leur vie sur la place publique.

L’autrice nous permet dans la deuxième partie du roman d’observer au plus près la machine judiciaire lancée dans une affaire de viol, de décomposer chaque étape et d’interroger son fonctionnement, est-il le même pour tous ou vaut-il mieux être un homme blanc issu de milieu aisé quand il s’agît d’affronter la justice. L’histoire écrite en deux parties prend le temps de poser ses personnages avant d’accélérer le rythme jusqu’à la conclusion que nous craignons de voir arriver. Portrait actuel et juste d’une réalité dénoncée de nos sociétés modernes.

Gallimard - 21€

Clémence