Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs de Mathias Enard

137Bouton 2

David Mazon a choisi de s’installer dans un petit village des Deux-Sèvres pour observer les habitants de la région, travailler sur leur histoire et leur généalogie, étudier leur mode vie afin de rédiger sa thèse d’ethnologie.

Il loge à la ferme et rencontre les habitants alentour, soit pour s’inscrire dans la vie locale, soit pour les interviewer. Il fréquente l’épicerie-café-magasin de pèche, lieu central où les rencontres et les rumeurs sont les plus fréquentes. Très vite, David devra comprendre l’importance de la mort, omniprésente dans toutes ces familles avec tout un cortège de faits étonnants, ridicules, graves ou dramatiques. Mathias Enard en profite pour présenter au lecteur l’infini cycle de la réincarnation de tous les personnages qui ont fait le passé de ces familles, dont le plus important est le maire du village, notable respecté et chef d’entreprise, il est à la tête des pompes funèbres locales.

Mais M le maire est aussi en plein préparatifs du fameux «  banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs » qui, cette année se déroulera sur ses terres.

Mathias Enard nous raconte ce banquet, 3 jours de ripailles, de beuveries et de discours joyeux, enflammés, historiques, poétiques et littéraires autour de la mort.

Rabelaisien, énorme, pantagruélique, fantasmagorique….le lecteur en sort épuisé !

A découvrir avec gourmandise

Actes Sud - 22,50€

Dominique