L’ami arménien d'Andreï Makine

143Bouton 2

Dans une ville sibérienne, du temps des soviets, pendant la période stalinienne, le narrateur raconte sa vie à l’orphelinat et sa rencontre avec Vardan, un jeune garçon de son âge mais devenu le souffre-douleur des costaux de l’école du fait de sa santé fragile, de ses raisonnements assez libres et de son intelligence. Vardan est arménien, il fait partie d’une petite communauté qui, déplacée par les autorités, a reconstruit une petite Arménie enclavée dans cette ville du bout du monde écrasée par la présence d’une immense prison. 
Andreï Makine, nous avait enchanté avec la poésie, la nostalgie, la tendresse et la beauté du «Testament français », prix Goncourt 1995, et il nous avait tenu en haleine avec «  L’archipel d’une autre vie ».  Avec « L’amie arménien », il nous emmène encore en Sibérie, mais avec une touche d’exotisme que découvrira le héros, mais le roman est surtout une magnifique expression de l’amitié entre deux garçons qui partagent une vie difficile, des idées proches ainsi que des rêves. 
Dans la belle langue d’Andreï Makine, nous découvrons également le sort de ces populations, parfois héros malgré eux, mais toujours victimes de ce régime totalitaire.

Grasset - 18€

Dominique