Entre toutes le mères d'Ashley Audrain

152Bouton 2

Blythe et son mari ont a priori tout ce qu’ils pourraient désirer, un logement, ils sont jeunes, amoureux, marié, ne manque plus qu’un enfant au tableau, et quand celle-ci arrive, la jeune maman sait qu’elle fera tout pour ne pas reproduire avec Violet l’enfance qu’elle a eu, et que sa mère a eu avant elle. Mais voilà, avec elle le bébé pleure sans pouvoir s’arrêter, ne veut pas prendre le sein, quelque chose ne colle pas, mais seulement avec elle, le père lui se lance dans la paternité comme s’il était fait pour ça, et les grands-parents sont fous de leur petite fille. Alors pourquoi Blythe n’y arrive-t-elle pas ? La faute à l’enfant, la sienne ? Et comment faire pour avancer, pour construire cette relation, mais aussi affronter le regard des autres.
Car Blythe sait bien ce qui arrive quand une mère ne se comporte pas comme telle, cette incapacité à être mère justement se transmet chez elle depuis plusieurs génération, comme va nous le faire découvrir l’autrice à travers des souvenirs nous ramenant dans le passé de Blythe, mais aussi dans celui de sa mère, et e sa grand-mère avant elle, nous dressant le portrait de ces femmes chez qui le soit disant instinct maternel ne montre jamais le bout de son nez.
Entre toutes les mères se lit comme un thriller, car à mesure que la nouvelle vie de famille de Blythe prend ses marques, elle la nouvelle maman, mais surtout nous le lecteur ne pouvons nous empêcher de nous poser la question, d’où vient le problème, de la mère, ou bien celle-ci aurait-elle raison quand elle sent quelque chose chez cet enfant qui l’empêche de l’aimer, de créer du lien, quand elle voit chez elle des choses que personne d’autre ne semble remarquer ni même soupçonner. Baby blues, dépression post-partum non diagnostiquée, ou simplement plus de perception que les autres membres de leur famille. Et à mesure que l’histoire avance et prend en ampleur il nous devient impossible de décoller le regard du spectacle qui se dessine sous nos yeux, on se croirait dans les phares d’une voiture ou témoin d’un accident en bord de route. Il nous faut savoir, mais l’autrice sait nous tenir en haleine, jusqu’à la toute dernière ligne, le rythme est maîtrisé à la perfection. L’autrice arrive aussi bien à instiller des réflexions sur un sujet rarement abordé, voir tabou, à nous faire réfléchir, au risque de nous mettre mal à l’aise parfois, tout en tenant sa fiction de bout en bout, créant une histoire riche, c’est un premier roman, et il me tarde de lire les suivants.

JC Lattès - 21,90€

Clémence